Logo abeille alternative
Prélèvement

Le prélèvement d’abeilles

 

Le prélèvement d’abeilles s’effectue sur la ruche toute l’année, y compris en hiver (lorsque la température n’en permet normalement pas l’ouverture).

Je voudrais bien faire comprendre à tout le monde que nous aimons ces petites mouches à miel.

Seulement, ce traitement ne peut pas s’arrêter à la mauvaise saison, sous prétexte qu’il ne fait plus bon ouvrir une ruche. Il y a donc nécessité de trouver des solutions viables pour poursuivre tout au long de l’année cette ponction d’abeilles à la source.

 

Comment prélever des abeilles sans ouvrir la ruche

 

La façon la plus simple pour prélever des abeilles sur une ruche consiste à capturer les abeilles avec une petite boite, style boite d’allumette, bocal...etc..., directement au trou du couvre-cadres de la ruche. (le couvre-cadres est un élément qui se situe juste sous le toit de la ruche).

Pour cela, approcher la ruche par l’arrière et enlever le toit délicatement sans choc.

Le couvre cadres devient accessible.

L’idéal, est d’avoir un couvre-cadres transparent, mais un couvre classique en bois convient parfaitement. S'il est transparent(Plexiglas par exemple), vous voyez du premier coup d’œil où se situe la grappe d’abeilles en hiver et vous pouvez prélever au plus près de celle-ci (celà nuit ainsi moins à la colonie, car peu d’abeilles alors se dégrappent).

Important : quand il fait froid et que les abeilles sont grappées, procéder au prélèvement aux heures les moins froides de la journée (généralement vers midi), pour permettre aux abeilles de bien se regrouper avant que la température ne redescende à nouveau vraiment.

Ce couvre-cadres est muni d'un ou de plusieurs trous répartis équitablement sur la totalité de sa surface.

Celà va permettre de libérer l’ouverture de n’importe lequel des trous en fonction de la où va se situer la grappe d’abeilles (l’idéal étant d’ouvrir au plus près de la où sont situées les abeilles, ceci est important par temps froid).

Donc, chaque trou sera recouvert par exemple d’un morceau de carreau (carrelage) ou autre….

Il faut que se soit assez lourd pour ne pas bouger lorsque vous enlevez le toit, mais dans la pratique, ayant installé tout ceci avant l’arrivée du froid, les abeilles auront légèrement propolisée (scellée) la jointure entre le carreau et le bord des trous du couvre-cadres.

Entre ce dispositif et le toit, vous pourrez même rajouter un morceau de tapis ou un isolant pour lutter contre la déperdition de chaleur…

Le prélèvement est effectué en faisant coulisser la boite (ou bocal ou autre) et l’élément qui recouvre le trou du couvre-cadres en même temps.

Ne pas oublier au besoin de souffler avec la bouche un peu dans le trou afin d’envoyer un peu d’air chaud à l’intérieur avant de positionner la boite. Ceci, plus l’apparition la lumière, feront monter les abeilles directement dans la boîte. Si l’opération est bien effectuée, aucune abeille ne s’échappera à l’extérieur.

Grâce à ce système, vous pourrez prélever des abeilles toute l’année en toute tranquillité…..

Si le boite est transparente, vous pourrez même maitriser la quantité d’abeilles prélevée, ce qui est primordial l’hiver, pour ne pas affaiblir la colonie inutilement.

Si vous avez la possibilité d’installer une ruche ou ruchette chez vous, faites-le. Vous pourrez ainsi relacher le surplus d’abeilles prélevés, non utilisés, qui retournera à la ruche (lorsque la température le permet).

A la saison froide, pour ceux qui en ont la possibilité, entreposer la ruche à l’abri des intempéries sous un appentis ou mieux encore à l’abri du froid, dans un local (je pense la aux conditions extrêmes par exemple au Québec (- 40° Celsius). Cette mise en œuvre nécessite bien sûr une ouverture sur l’extérieur pour permettre aux abeilles de sortir dès que la température le leur autorise.

Même si nous n’avons pas de telles rudes températures chez nous, bons nombres de régions peuvent connaître des jours, voire des semaines sans dégels.

Dans ces cas de figures (de températures négatives), il est préférable que la colonie d’abeilles soit entreposée sous abris (garages, serres....).

Pour une période froide courte, on peut fermer la ruche (attention pas hermétiquement, les abeilles ont besoin d’air, il existe du matériel pour cela) et la mettre ainsi à l’abri.

Cela facilitera les prélèvements sans nuire à la colonie (les abeilles seront alors plus au chaud, moins grappées, moins engourdies).

Important : une abeille engourdie qui tombe dans le fond de la ruche (ceci pour une ruche qui reste dehors par températures négatives) est perdue et meurt de froid, car elle n’a pas la force de rejoindre les autres abeilles qui sont grappées (serrées les autres contre les autres pour se tenir chaud).

Pour de longues périodes de températures négatives (régions géographiquement froides l’hiver), mettre le ruche à l’abri également, mais en l’installant avec une petite ouverture sur l’extérieur, permettant ainsi aux abeilles de sortir lors de périodes de radoucissement.

Il ne faut jamais déplacer une colonie par temps froid (températures proches du zéro ou en dessous, car les abeilles sont grappées), il faut donc anticiper ce déplacement avant que le froid n’arrive.

Pour ma part, j’ai une ruche derrière la maison, ainsi qu’une ruchette, que je rentre dans le garage  la veille d’une période de températures négatives.

Pour plus d’explications, n’hésitez pas à me questionner.

Voir également la page :

http://abeillealternative.free.fr/html/prelever.html

[Accueil] [Introduction] [Synthèse] [Traitement] [Allergique ou pas] [Thérapeutes] [Réseau abeilles] [Etat du réseau] [Prélèvement] [Photos] [Contact] [Apimondia] [Témoignages] [Photos] [Contributions] [Devenir api] [Liens] [Liste discussion] [Partenariat] [Plan du site] [Contact]